TILEMSI/TIN AOUKER : L’ADMINISTRATION TERRITORIALE DESAVOUE POUR SON DECOUPAGE ADMINISTRATIF

Spread the love

Situé à Gao, l’arrondissement de Tin Aouker dans le Tilemsi, vomie le rapport du département chargé du découpage administratif. Refus catégorique des populations qui mettent en garde les concepteurs du rapport quitte à aller au soulèvement. Le collectif a balancé une déclaration sur les réseaux sociaux pour faire savoir leur mécontentement.

Les populations via le CCT, rappellent que le statut de la localité est tranché depuis 2012. Bien avant donc le coup d’Etat du 22 Mars.

C’est la commission chargée de la réorganisation territoriale, qui est mise en cause. Son rapport sur les réseaux sociaux n’a pas été du goût des populations de Tin Aouker. Le statut de cercle, n’a  pas été pris en compte au grand damne de l’opinion locale.

Le porte-parole du Collectif, demande aux plus hautes autorités actuelles de ne pas marginaliser les populations. Quand on sait que l’Assemblée Nationale avait tranché la question depuis le 3 janvier 2012. La prise en compte des réalités sociales et sécuritaires a été brandie.

Le collectif pour le cercle de Tin Aouker, invite donc la Minusma, le ministère et les mouvements en charge de l’Accord de Bamako, issu du processus d’Alger, à se saisir du dossier. La mise en avant de la volonté d’accompagner le processus de réorganisation du territoire malien, doit tenir en compte les aspirations des citoyens.

Si cette requête légitime n’est pas prise en compte, alors le CCT se fera entendre autrement par des « mesures appropriées », à laisser entendre le porte-parole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *