ACTIONS GOUVERNEMENTALES : L’OFFENSIVE REMARQUEE DES MINISTRES

Spread the love

Dans un pays où tout est prioritaire,  les membres de l’actuelle équipe gouvernementale sont à pied d’œuvre, ils essaient d’être au mieux prêt des populations de l’intérieur. Une proximité avec le pays profond, qui pourrait bien susciter les appréciations du peuple profond pour le gouvernement du Dr Choguel K. Maiga.

En se référant aux récentes tournées du PM à Sikasso et Ségou. Des sorties où des ministres comme celui du développement rural et celui de l’élevage/pêche étaient de la partie.

Bien avant leur arrivée à Ségou, c’est la ministre de la santé qui était sur place. Dieminatou Sangaré a d’ailleurs été auprès des victimes du sombre accident de Zambougou. On n’oubliera pas qu’elle avait fait le tour de Nioro du Sahel pour s’imprégner des réalités du monde sanitaire de cette localité.

Face au drame de Ouatagouna, le ministre en charge des réformes, a représenté le gouvernement auprès des victimes. Il était accompagné de son homologue de la communication pour apporter le soutien de la nation aux victimes des tueries barbares qu’a connu cette localité. Mieux, Ibrahima Ikassa profitera de cette opportunité pour expliquer les enjeux de la refondation.

Malgré les sinistres de Ségou et Ouatagouna où beaucoup attendaient l’Imam Diarra, ce dernier était occupé à faire de la diplomatie ministérielle. Autrement dit le ministre Oumarou Diarra s’est rendu au Burkina pour la rencontre tripartite avec le HCR.

Séjour au cours duquel, il sera reçu par le Président du Faso Roch kaboré. L’hôte du ministre en charge de la solidarité et des réfugiés abordera la question des compatriotes vivant dans les camps de refusés au Burkina.

Enfin on n’oubliera pas le voyage en Algérie du patron de la diplomatie malienne. Séjour au cours duquel la Minusma organisait des assises sur les défis sécuritaires du Sahel. A noter qu’Abdoulaye Diop, était en compagnie du ministre des mines M. Seydou Lamine Traoré.

Pour avoir l’adhésion de la partie Algérienne à notre cause, il s’est fait accompagner aussi par Badara Aliou KONE Directeur de l’Office National de la Recherche Pétrolière du Mali. Une mission réussie pour le nouveau DG, qui retourne avec l’espoir de la relance des travaux sur les blocs existants et la convoitise de nouveaux  blocs sur d’autres bassins.

C’est dire que le gouvernement est au travail et a compris que le Mali ne se limite pas à Bamako.

Mieux, les ministres ont compris qu’ils ne sont pas censés se distinguer par une présence infinie au niveau de leur bureau alors que les besoins pressants les attendent sur le terrain.

L’état de grâce est donc fini pour la team Choguel Maiga, qui est en plein dans la phase pratique de la rectification de la Transition après le passage réussi au CNT.

Idy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *