RENVERSEMENT D’IBK: UNE AMNISTIE POUR LA JUNTE EN EXAMEN AU CNT

Spread the love

Le CNSP revient sous les phares de l’actualité, l’évènement qui fait la Une, concerne comment blanchir les auteurs du putsch du 18 aout 2020. Un projet de loi est déposé au niveau du CNT dans ce sens. 

Depuis les rumeurs jusqu’à l’officialisation suite au dépôt du dossier au parlement de la transition, l’avenir des membres du CNSP occupe les débats au niveau de l’opinion nationale actuellement.

La journée du jeudi 1er juillet, l’organe législatif, avait à son ordre du jour l’examen du projet d’amnistie des putschistes de 2020.

Finalement, il a été reporté pour complément d’informations. C’est la seconde fois que ce dossier est remis à une date ultérieure, car l’opinion est partagée sur la question.

D’autre part, il est question d’inclure la fin de mission forcée de Bah N’daw et Moctar Ouane, qui n’est ni plus ni moins qu’un second putsch. Cela, au risque que les auteurs ne se fassent cueillir au lendemain de la transition pour violation de la Constitution, qui qualifie le coup d’Etat comme un crime imprescriptible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *