NATION : ET POURQUOI TOUTES CES QUERELLES DE CHIFFONNIERS

Spread the love

En allant sur les réseaux sociaux, nous avons lu sur Facebook un internaute, qui dessine à suffisance la situation dans laquelle se trouve le Mali. Nous avons souhaité partager avec vous son analyse. A retenir que le titre est de la Rédaction.

Les attaques personnelles, les attaques entre les organisations syndicales, les organisations de la société civile, de la diaspora, les politiques, les porteurs d’uniformes, les religieux, les jeunes du CNJ, deviennent de plus en plus récurrentes ou du moins la mode. Ces attaques vont-elles descendre jusqu’au marché où vendent nos Mamans ?

Mohamed Ali Bathily contre Kassim Tapo, SAMSYLIMA et Synergie des Enseignants contre UNTM, FOSC contre CNSC, HCME contre CSDM, EPM contre le M5-RFP, Colonels contre les généraux à la touche, les Wahhabites contre les chiites ou les ançar-dine, CNJ contre PAJE-Mali etc. Tout ça pourquoi ? L’avantage pour qui ? Au nom de quoi ?

Personnellement (que Dieu nous en garde et nous protège contre), je vois venir un scénario à l’Ivoirienne. La crise de confiance entre les Maliens devient de plus en plus profonde, chacun pense qu’il a raison, alors, les positions se durcissent. Le comble dans tout ça, il n’y pas d’interlocuteurs qui rassurent.

Le Président de la Transition semble être toujours au-dessus de la mêlée, le PM n’a aucune légitimité pour faire face aux défis alors il marche à son rythme personnel au lieu de celui du Mali, les Colonels sans aucune notion de l’État sont tombés totalement dans l’errance.

Ce trio au sommet composé du colonel retraité paysan, du diplomate occidentalisé et du groupe des 5 Colonels venus d’ailleurs, n’ont aucune maîtrise de la situation. Ça peut dégénérer à tout moment !

Un autre phénomène qui empire la situation, les activistes sur les réseaux sociaux, que de WebTV, chacun crée sa page comme la création des partis politiques, ils communiquent dans tous les sens, pourvu que ça plaise au donateur. Ils n’aiment personne, y compris le Mali, ils filment dans tous les sens, disent ceux qu’ils veulent mais jamais l’information pour laquelle ils ont été invités, passent leur temps à insulter les concurrents et opposés du très bon donateur. Certains n’ont aucune notion de la communication même pas de diplôme dans ce sens. Ils contribuent à empirer la situation en désinformant la population au lieu de l’informer.

Le front social en ébullition, au lieu de trouver la solution réelle, quelque part on met les uns contre les autres. Sinon, d’où viennent les récentes positions de SAMSYLIMA et la Synergie des enseignants contre l’UNTM ? Sont-ils conscients du danger ?

J’allais oublier, la CMA avec ses ministres à problème, les enfants gâtés de la Transition, ils ont tous eu et maintenant ils travaillent à opposer les populations du Sud. Ce message contre l’UNTM, la conférence du CNJ à Bougouni, sont des preuves de comportement et de décision à créer la méfiance entre Maliens.

La conclusion est que le pays a besoin de tous ses fils et filles. Sortons des considérations personnelles et occupons-nous de notre pays avant que ça ne soit trop tard.

D.D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *