REMANIEMENT GOUVERNEMENTAL : LA NOMINATION DE MINISTRES ISSUS DU M5-RFP PROBABILITE POUR APAISER LA TRANSITION ?

Spread the love

Le mouvement populaire, M5-RFP, à la base du départ d’IBK est pressenti pour faire partie de la prochaine équipe gouvernementale. Une éventualité qui pourrait le conduire à de nouveaux challenges, lui qui fut privé des privilèges du pouvoir dont il est à l’origine.

Le M5 claquait la porte suite aux multiples rencontres avec le CNSP. Depuis, les adversaires de l’ex régime se sont retrouvés confinés dans l’opposition. Un écart qui a provoqué de grosses divisions. Bien que certains de ses animateurs soient perdus des radars, peut-être pour ne pas trop s’exposer, car on sait beaucoup d’entre eux pensent être candidats à la présidentielle de 2022.

Pressenti d’être dans l’équipe gouvernementale à la chute du régime d’IBK, le mouvement populaire a été débouté pour avoir voulu détenir la Primature avec les pleins pouvoirs, selon certaines sources.

Maintenant que les ténors du pouvoir actuel, se trouvent dans l’obligation de réunir toutes les forces vives pour une transition réussie, ne pas prendre part au gouvernement, risque de réduire la marge de manœuvre du M5, lors des échéances électorales à venir. Un communiqué de refus de leur part à participer au futur gouvernement a été publié, mais selon des sources bien informées les négociations continuent.

Afin d’avoir une influence et neutraliser les tenants de l’ex régime d’IBK, prendre part à la nouvelle équipe de Moctar Ouane II, reste un passage obligatoire pour les militants du M5-RFP dans leur quête de changement pour le Mali kura.

Cette participation, peut ne pas être une fin en soi, car plusieurs acteurs majeurs de la scène politique nationale ne siègent dans aucun organe de la transition.

On attend que la liste de l’équipe MOCTAR OUANE 2 soit officiellement connue pour que tout soit clair.

Idy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *