CONFLITS A NIONO : TABITAAL PULAKU MONTE AU CRENEAU

Spread the love

L’association communautaire peuhle vient de faire un communiqué dont nous avons reçu copie. Les autorités de la Transition sont interpellées afin de secourir les populations exposées à des contraintes alimentaires et sécuritaires. 

Signé du président Abou Sow, les dozos sont mis en cause dans cette sortie solennelle. Au nom de Tabital Pulaaku, il fait mention de la douleur de son association, à l’attention de toutes les personnes éprises de paix et de liberté.

Allusion faite aux populations peuhles maliennes des villages de n4, n5, n6, n7, n8, n9 et n10 du cercle de Niono et celles du village de Pont A, contraintes sous la menace des armes, par les ‘’terroristes dozos’’, de quitter leurs habitations. Mr Sow précise que ce sont 28 familles totalisant près de 250 personnes qui ont été amenées à se déplacer contre leur gré, vers le chef-lieu du cercle de Niono.

« (…) Vivant dans la plus grande précarité, lesdites populations déplacées, ont bénéficié de la solidarité de certaines bonnes volontés de Niono », indique le communiqué.

Tabital Pulaaku s’adressera aux hautes autorités du Mali afin que ces compatriotes en détresse puissent bénéficier de la protection des FAMAs et d’une assistance alimentaire et matérielle nécessaire. Le président Abou Sow insistera sur la possibilité de regagner leur domicile, comme le prévoit la Constitution afin que les sinistrés soient remis dans leur droits.

Cette sortie est une interpellation à l’endroit des plus hautes autorités, les rappelant que la protection de tous les citoyens et leurs biens, incombe à l’Etat à travers les forces de l’ordre.

Souhaitons que cet appel des responsables de Tabital Pulaaku, ne restera pas sans suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *