SECTION ADEMA COMMUNE II DU DISTRICT DE BAMAKO : MISES AU POINT SUR LES CONTOURS DU CONGRES A VENIR!

Spread the love

Le samedi 14 novembre dernier, la Section ADEMA-PASJ de la Commune II avait convié ses militantes et militants en conférence de section. Pour les responsables du parti de l’Abeille, cette rencontre a permis de présenter le nouveau de la section, situé à l’Hippodrome sur la rue Bazoumana Sissoko. Aussi, ils ont profité pour échanger avec les militants sur les contours de l’agenda politique pendant la période transitoire que vit le pays actuellement. 

Pour l’occasion les travaux étaient présidés par Sékou Diakité. L’ex ministre était en compagnie des membres du bureau de la section, de la Présidente du Mouvement des Femmes, Mme Djilla Assitan Diallo, ex députée de la commune pour les législatives dernières, et du premier responsable du Mouvement des Jeunes de la section ADEMA de la commune II

Après les usuels protocolaires, le camarade Sékou Diakité et son staff, ont vite situé les enjeux qui attendent les partis politiques avant la fin de la transition. Ils ont invité les militants à une mobilisation des troupes pour aller à la reconquête du pouvoir, que le parti de l’Abeille a perdu depuis 2002.

L’agenda du parti a été explicité à tous. Ainsi, les comités doivent être revus d’ici fin Novembre alors que les sous-sections seront renouvelées en Décembre. Au mois de janvier, les sections suivront pour ouvrir la voie au congrès prévu en Mars 2021.Une longueur d’avance que compte prendre la ruche afin d’avoir son candidat un an avant la présidentielle prévue en 2022.

A la suite de la présentation de l’agenda, les militants sont intervenus à leur tour pour exprimer leur désir de voir enfin la Ruche, se mettre au travail pour une réelle conquête du pouvoir. Ils ont dit ne plus se mobiliser pour accompagner qui que ce soit.

Il faut savoir que beaucoup de sous-section, ont fait cas de l’envie de certains anciens camarades de l’ADEMA à reprendre le flambeau. Dans cette même foulé, certains, disent avoir enregistrée l’arrivée de militants du RPM. Dans tous les cas, tous les conférenciers sont d’accord pour cultiver un nouveau militantisme, basé sur les valeurs fondatrices du Parti Africain pour la Solidarité et la Justice, cela afin de renforcer les rangs de l’ex parti présidentiel.

Les pratiques, telles la détention de carte de membre, et l’ouverture de registre au niveau de tous les comités afin d’avoir une base de données sur l’état du parti ont été proposées. L’audience a profité pour dénoncer la mauvaise partition de l’ADEMA au sein de la majorité sous IBK. Ceux qui siégeaient au sein du gouvernement ont plus joué au jeu du RPM qu’à renforcer l’Abeille politique.

Les militants de la Ruche entendent mettre à profit, les renouvellements de ses instances afin de s’insuffler du sang neuf pour les prochaines échéances

Idy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *