GOUVERNEMENT DE TRANSITION : LE GENRE IGNORE !

Spread the love

L’équipe de Moctar Ouane ne comporte pas le nombre de femmes prévu par la loi 052 instituant les 30%. Le gouvernement qui vient d’être mis en place pour conduire la transition, connait un déficit s’agissant du quota de femmes. Elles sont 4 femmes contre 21 hommes dans le nouvel attelage du Premier Ministre Moctar Ouane. Est-ce à dire que ce qu’on pensait être un acquis irréversible est en train d’être remis en cause.  

Au sein du gouvernement sortant, on avait 38 ministres dont la dizaine de femmes. Il était donc naturel d’espérer que la logique de 30% allait être respectée, étant donné que des textes instituent la promotion du genre prévoient cela. Mais, voilà que le décret portant nomination des membres du gouvernement, dirigé par le PM Moctar Ouane, a ignoré le quota prévoyant 30% de femmes dans le gouvernement.

Finalement, l’équipe de la transition arrive avec 25 ministres pour seulement 4 ladies. Il faut noter que la loi 052 sur le genre, a été appliquée depuis 2016 lors des communales. Les acteurs de la transition le savent bien, alors pourquoi ont-ils agi en faisant fi de cette disposition légale ? Le quota 4/25 est en deçà de la moyenne, ils sont passés à côté de la plaque. Quand bien même un choix sensationnel fut porté : sur la présidente de WILDAF à la tête du département de la Femme.

Après plus de 20 ans de combat pour les droits de la femme, Bintou Founé Samaké arrive à point nommé.

Dans un contexte où les acteurs des VBG battent le pavé à cause de l’affaire SIDIKI DIABATE. L’occasion lui est donnée de finir ce que beaucoup n’ont pu conduire à terme. Sur la question du genre, on peut dire qu’au niveau du gouvernement, le ton a été mal donné.

On attend de voir la suite au niveau du CNT !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *