GOUVERNANCE AU MALI : « L’AUDIT DES 500 MILLIARDS POUR LE CORONAVIRUS S’IMPOSE…» DIXIT DJENEBA N’DIAYE

Spread the love

Chez les confrères de NGOBITHE, l’unique femme ayant postulé pour Koulouba en 2018, a parlé de la situation de son pays où le pouvoir est désormais du côté de Kati comme en 2012. Si elle plaide pour un allègement des sanctions imposées par la sous-région, notre militante des droits des femmes, prone l’audit des 500 milliards de FCFA perçus par le régime IBK dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. DJEBOU, préconise dans un proche avenir mobiliser les femmes maliennes pour la cohésion sociale. 

D’emblée, elle a  condamné le coup d’Etat qui a mis fin au régime d’IBK. Ce qui ne l’a pas empêché d’inviter les militaires aux affaires à assurer une bonne transition pour que le Mali sorte de la crise multidimensionnelle, qu’il traverse depuis plus de 7 ans.

Vu la conjoncture, Mme Djeneba N’Diaye déclarera que «  Les sanctions de la CEDEAO doivent être moins sévères et allégées ». Son appel à l’endroit de la junte de Kati pour une libération des autorités arrêtées dont l’ancien Président Ibrahim Boubacar Keïta a été entendu. Chose, qui ne peut que conforter la paix au Mali selon la femme qui a mouillé le maillot face aux 23 candidats (tous des hommes) lors de la dernière présidentielle. La priorité de l’heure aux yeux de DJEBOU reste la lutte contre la corruption dans tous les secteurs de l’Economie dont l’agriculture.

Occasion pour elle de remettre au goût du jour, la riposte contre le Coronavirus. Une action du gouvernement où la nation fut conviée à mettre la main à la poche. Il y avait d’ailleurs un bras de fer entre le ministre de la santé d’alors Michel Sidibé et le PM déchu Dr Boubou Cissé sur la gestion du compte. « Dernièrement 500 milliards de Francs CFA avaient été octroyés pour la COVID 19, cet argent a été détourné. Il faut tirer ça au clair » prévient l’Ambassadrice auprès de l’ONU pour la paix.

Djéneba Ndiaye ne compte pas rester inactive, elle s’engage à continuer à travailler avec les femmes maliennes en tant qu’Ambassadrice auprès de l’ONU pour la paix et la cohésion sociale au Mali. Le bien-être des enfants à travers leur scolarité sera au cœur de ses actions. Unique personnalité à avoir eu accès à Kidal en 2018, DJEBOU connaît parfaitement les défis liés au manque de scolarité dans le pays profond du fait de la crise sécuritaire.

La balle est désormais dans le camp des nouvelles autorités du Mali.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *